L'édito d'Arthur FELL (Mars 2018)
---------
Qu'est-ce que le "blues" et
quel est son rapport avec le jazz?

 Les blues ont débutés avec les chants de travail, les cris ("hollers" en anglais), et les appels qui rythmait le labeur aux champs des esclaves, des noirs en Amérique. Etre "blue" veut dire broyer du noir, être mélancolique ou avoir le cafard.
 On peut dire que le "blues" est une sensation ou un sentiment qui a pris une forme musicale. Bien que le mot "blue" ait un sens triste, parfois le "blues" peuvent être gai ou humoristique aussi. La genèse de beaucoup de styles musicaux populaires peuvent se trouver dans le "blues."
 W.C. Handy, connu comme le "The Father of the Blues" ou "le Père du Blues," a publié sa chanson "Memphis Blues" en 1912, ce qui serait la prmière chanson publiée avec "blues" dans le titre. Handy a composé d'autres blues classics comme "Beale Street Blues" et "St. Louis Blues." Le blues a gagné un succès commercial en 1920 lorsque la chanteuse Mamie Smith's a enregistré "The Crazy Blues" qui est devenu populaire. En tant que structure musicale, le blues, dans sa forme, est assez simple étant composé de douze mesures avec trois phrases de quatre mesures organisé autour de trois accords, avec souvent des altérations des 3ème et 7ème notes de la gamme. On appele ses alterations parfois des notes "blue," peut-être à tort. Il y a des exceptions à ce modele avec blues de 8 ou même 16 measures avec l'usage de différentes progressions d'accords selon l'invention, le sentiment ou la mélodie qu'un interprète veut adopter. Donc, le "blues" peut avoir une certaine diversité.
 La tradition du blues est devenue encore plus populaire avec l'arrivée sur la scène musicale de la chanteuse Bessie Smith qui n'avait aucune parenté avec Mamie Smith. Le blues ont été joués par Lonnie Johnson, le premier guitariste de blues moderne ce qui a influencé d'autres plus tard comme T-Bone Walker et B.B. King. Souvent lorsque des jazzmen se retrouve ils commencent un "jam session" ou un "bœuf,"* une réunion de musiciens qui jouent pour le plaisir, en jouant un blues. Comme ça ils se chauffent et commencent à se connaître mieux.
 Puisque le blues est tellement courant dans la musique populaire, comme le gospel, le "rhythm and blues" (R&B), Rock & Roll (Chuck Berry et Bill Haley) on peut l'écouter dans nombreux styles et surtout l'on peut et l'on doit surtout le "sentir."
 "Faire le boeuf" ou "boeuffer" veut dire venir jouer pour le plaisir dans un groupe de jazz ou remplacer comme invité un membre d'un groupe pour un ou plusieurs titres. L'équivalent en anglais de "faire le bœuf" est "to sit in." On pense que l'expression "faire le bœuf" pourrait venir du nom d'un des premiers lieux parisiens ouverts au jazz "Le Bœuf sur le toit."

pb gifArthur FELL
Animateur de l'émission "Swing Doctors"
tous les Mardis à 14h,
et tous les Dimanches à 10h
sur Radio Aviva 88 FM

avec podcasts disponibles